Simepi > Enseignements

Enseignements

La SIMEPI est responsable d’enseignements
de Physiologie Intégrative et de Phytothérapie clinique en France et à l’étranger.
Ceux-ci ont pour finalité principale la formation de thérapeutes capables d’utiliser l’outil "plante médicinale" dans une réflexion endobiogénique.

Le contenu de cet enseignement se propose de conduire la réflexion du thérapeute lui permettant de mettre en évidence le cheminement, qui

  • part de l’équilibre physiologique initial,
  • analyse la finalité et la régulation de la réponse physiologique adaptative,
  • met en évidence le niveau de cette possible dysrégulation adaptative et enfin les éléments physiopathologiques spécifiques à corriger pour retrouver l’état d’équilibre physiologique initial.

La place de l’outil « Plantes médicinales » est primordiale dans cette démarche.

A partir des données issues de la tradition, et réactualisées dans le cadre de nos connaissances actuelles - tant sur le plan de l’étude pharmacologique que de la validation clinique - la phytothérapie clinique devient alors une arme thérapeutique non négligeable.
Cette conception spécifique dans l’utilisation de la plante médicinale permet d’aborder le traitement de près de 80% de pathologies courantes, ou d’être associée à un traitement classique substitutif pour les pathologies plus lourdes.

Il n’est pas difficile d’envisager que, grâce aux multiples substances que le végétal contient – très souvent identiques ou similaires dans leurs effets à ceux à l’œuvre dans le corps humain, aussi bien au niveau enzymatique qu’hormonal - et qui lui permettent d’assurer son métabolisme propre et donc le maintien de sa vie, la plante médicinale puisse se présenter, du fait de telles analogies de fonctionnement, comme un moyen prioritaire auquel recourir pour soigner l’être humain.

A condition, bien évidemment, d’avoir une connaissance précise des mécanismes qu’elles mettent en oeuvre, et d’en maîtriser les effets lorsqu’elles sont appliquées à l’homme, les plantes médicinales grâce à la complexité de leur composition se présentent comme un moyen privilégié pour assurer un traitement, qu’il soit symptomatique, de drainage ou de régulation physiologique spécifique.

De ce fait, une telle complexité qui - dans la vision simplificatrice de la médecine à la recherche du médicament à activité ponctuelle - a semblé devoir justifier leur abandon, devient au contraire un argument majeur pour justifier leur réintroduction au cœur même de l’acte thérapeutique.

Dans la perspective d’une vision nouvelle de la plante médicinale s’appuyant sur une compréhension réfléchie de l’action physiologique spécifique des substances complexes appliquées à l’être humain, il est grand temps de reconsidérer l’apport capital que peut représenter la remise en valeur de la phytothérapie au sein de la médecine confrontée aux limites des possibilités des thérapeutiques qu’elle propose. (voir l’article du Dr. A. Carillon : "Place de la Plante Médicinale dans les systèmes de santé au XXI°siècle").

Ces enseignements s’adressent aux médecins, pharmaciens ou personnes de niveau universitaire travaillant sur la plante médicinale, et aux étudiants de ces disciplines ayant validé un minimum de formation.


Les enseignements de la SIMEPI :

En France :

La SIMEPI organise trois types de formation avec :

- un enseignement de base de Physiologie intégrative et de Phytothérapie clinique de 125 heures réparties en 6 séminaires de 3 jours (mercredi-jeudi-vendredi),

- des "Week-ends de perfectionnement clinique à la pratique de l’endobiogénie" réservés aux médecins/pharmaciens suivant ou ayant déjà suivi une formation à la réflexion endobiogénique et à la Phytothérapie clinique.

- une Université SIMEPI à lieu tous les 2 ans(groupe de travail et de réflexion sur 3 jours), réservée aux médecins/pharmaciens suivant ou ayant déjà suivi une formation à la réflexion endobiogénique et à la Phytothérapie clinique

Aux Etats-Unis :

La société américaine de médecine endobiogénique et de physiologie intégrative [American Society of Endobiogenic Medicine & Integrative Physiology (ASEMIP)], créée en 2010 par les Docteurs Jean Claude Lapraz et Kamyar M. Hedayat, regroupe les praticiens utilisant la démarche endobiogénique en Amérique du Nord. Un cours de formation a débuté en 2012, formation d’une durée de 2 années suivant le même programme de cours donnés à Paris par la SIMEPI. Des méthodes innovatrices d’enseignement ont été mises en place, en particulier des "webinars" mensuels : séminaires interactifs sur Internet destinés à tous les praticiens de l’endobiogénie. L’ASEMIP soutient des projets de recherche avec plusieurs universités américaines pour évaluer les index de la biologie des fonctions dans diverses conditions cliniques.

Au Mexique :

A l’initiative de Mr le Maire de Mexico-DF, Mr Marcello EBRARD, en partenariat avec le Secrétariat de la santé de Mexico-DF et la SMFC, la SIMEPI a été sollicitée pour mettre en place la Phytothérapie Clinique dans le système de santé de la ville, en :

  • assurant la formation d’une première promotion de près d’une cinquantaine de médecins du système de santé publique de la Ville de Mexico-DF,
  • assurant la mise en place et le suivi des différentes consultations hospitalières qui en résulteront,
  • proposant différents travaux d’évaluation clinique permettant de valoriser le patrimoine phytothérapique mexicain.

Cet enseignement se réalise en partenariat avec le Sociedad de Fitoterapia Clinica (SMFC),et le Secretaria de Salud de Mexico-DF.

En Tunisie :

L’enseignement de Phytothérapie Clinique en Tunisie a débuté en 1989, à l’initiative et sous l’impulsion du Professeur Rachid Chemli, professeur de Pharmacognosie à la Faculté de Pharmacie de Monastir. Structuré sous la forme de 9 séminaires répartis sur un cycle de 3 années, et assuré sous la responsabilité scientifique de l’ancienne Société Française de Phytothérapie et Aromathérapie (SFPA), de son président le docteur Christian Duraffourd et de son secrétaire général le docteur Jean-Claude Lapraz en collaboration avec plusieurs médecins membres de cette société, il a été interrompu en 2005 pour des raisons locales.
Enesignement en Tunisie - Février 2013

En 2011, a été créée la Société Tunisienne de Phytothérapie Clinique (STPC) ayant pour objectif principal de structurer et d’organiser la formation des cliniciens tunisiens à l’usage médical de la plante médicinale et ainsi de pouvoir, parmi d’autres objectifs, répondre à une demande importante d’enseignement et d’éducation tant au niveau des médecins et des pharmaciens que de la population tunisienne, très sensibilisée à l’utilisation de la plante médicinale.

La SIMEPI a été sollicitée par la STPC comme partenaire et responsable scientifique pour reprendre et poursuivre l’important travail déjà effectué, et orienter résolument cette nouvelle formation vers une approche médicale intégrative et endobiogénique grâce à la mise en place de "Séminaires de Formation de Physiologie Intégrative et de Phytothérapie Clinique".

Le déroulement de cet enseignement se fait à Tunis et suit le même programme que celui dispensé à Paris par la SIMEPI sous forme de 6 séminaires de 20 heures chacun, répartis sur 2 ans.

En parallèle à cette formation de base, la SIMEPI et la STP organisent des "Journées de perfectionnement", essentiellement cliniques et ouvertes aux médecins déjà formés, puis à ceux qui auront suivi un certain nombre de séminaires.